L’art de gouverner

L’art de gouverner

Le souverain éclairé voit sans être vu. Il entend, mais n’est pas entendu. Il couvre ses traces et dissimule ses fi ns. Ainsi, ceux qui se tiennent plus bas que lui jamais ne remontent à sa source.

On rapproche souvent du Prince de Machiavel les écrits de Han Fei, qui vécut à l’époque des « Royaumes combattants » et inspira la conduite du premier empereur. Peu d’ouvrages, en effet, ont su décrire aussi précisément l’art de gouverner, c’est-à-dire d’obtenir le pouvoir et de le conserver.

Imprégné de pensée taoïste, le Han Fei Zi est aussi une méditation sur la fonction monarchique. Ses préceptes reposent sur quatre principes : « Un vrai roi ne se montre pas ; un vrai roi n’agit pas ; ce qui gouverne, c’est la loi ; le vrai pouvoir ne se partage pas. » C’est pourquoi le monarque doit renoncer à l’amitié, mais aussi à lui-même s’il se veut garant de l’ordre du monde.

0 Commentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *